AVOCAT DROIT DU TRAVAIL CHAMBÉRY

Le droit du travail c’est l’ensemble des règles régissant les relations entre un employeur et les travailleurs qui lui sont subordonnés.

Ma volonté de pratiquer le droit du travail est issue de mes années universitaires durant lesquelles j’ai découvert cette matière.

C’est un domaine que je qualifierais de primordial car il touche nécessairement toute personne et durant une grande partie de sa vie.

Chacun de nous est amené à être salarié ou employeur à un moment donné et c’est ce côté humain qui fait selon moi l’attrait de ce domaine juridique. L’humanité est issue du serment de l’avocat que j’ai prononcé.

A tout moment un salarié comme un employeur aura des problématiques à résoudre qui nécessiteront des conseils.

C’est un domaine dont la législation évolue chaque année et qui requiert une mise à jour constante.

Le droit du travail c’est l’ensemble des règles régissant les relations entre un employeur et les travailleurs qui lui sont subordonnés.

Ce domaine concerne tous les niveaux de cette relation qu’il s’agisse de la conclusion du contrat de travail, de l’organisation de la relation contractuelle, de la rupture du contrat de travail et des éventuelles contestations pouvant intervenir.

J’ai décidé d’exercer cette matière car tout préalable au contentieux passe par une phase de tentative de conciliation, parfois cela permet d’éviter le stress d’un procès et chacune des parties est apaisée.

Définition

Le droit du travail dépend du droit social, au même titre que le droit de la Sécurité Sociale et de la mutualité.

La définition officielle énonce que : « Le droit du travail est l’ensemble des règles juridiques applicables aux relations individuelles et collectives qui naissent entre les employeurs privés et ceux qui travaillent sous leur autorité moyennant une rémunération appelée salaire ».

Ce domaine concerne donc tous les niveaux de la relation, qu’il s’agisse de la conclusion du contrat de travail, de l’organisation de la relation contractuelle, de la rupture du contrat de travail et des éventuelles contestations pouvant advenir.

Les raisons de mon attrait pour le droit du travail

C’est un domaine que je qualifierai de primordial, car il touche nécessairement toutes les personnes durant une grande partie de leur vie. En effet, chacun de nous est amené à remplir les missions propres au salarié ou à l’employeur, à un moment donné. Et, il est bien rare qu’une carrière ne soit pas confrontée un jour, à quelques problématiques, quel que soit le poste tenu.

Ma volonté de pratiquer cette matière est issue de mes années universitaires, pendant lesquelles je l’ai découverte. C’est ce côté humain qui fait, selon moi, l’attrait de ce domaine juridique. L’humanité est directement issue du serment de l’avocat que j’ai prononcé. D’autre part, j’ai décidé d’exercer dans ce domaine, car tout préalable au contentieux comprend, en premier lieu, une phase de tentative de conciliation. Phase principale, car elle permet d’apaiser les différentes parties et d’éviter parfois le stress d’un procès.

Les domaines et les fondements

Tous les salariés ne sont pas concernés au même titre par le droit du travail. En effet, les travailleurs indépendants, tels que les professions libérales, les commerçants, les artisans, ainsi que les travailleurs du secteur public possèdent leur propre législation.

En France, le droit du travail est particulièrement complexe, car le contrat de travail n’est pas le seul document à prendre en compte. De nombreuses conventions collectives, accords de branche et d’entreprise ou autres accords particuliers à une société viennent compléter le contrat.

Les conflits peuvent notamment découler du non-respect des obligations de l’employeur. Deux notamment sont principales. L’employeur doit fournir un travail à son personnel, ainsi que les moyens de parvenir à honorer la tâche qui lui est confiée. D’autre part, il est obligé de le rémunérer et de veiller au respect des différentes clauses, notifiées dans le contrat de travail et autres documents complémentaires.

Ainsi, les conditions de sécurité et d’hygiène doivent être vérifiées. Des visites médicales sont programmées régulièrement et les formations à la sécurité sont en adéquation avec le poste tenu. Par ailleurs, les atteintes aux libertés individuelles et collectives des employés sont très souvent aussi au centre des conflits. La législation a, par exemple, beaucoup progressé, en matière de discriminations à l’embauche. Les appartenances religieuses, syndicales, politiques, raciales, sexuelles … ne sont normalement plus un frein lors des entretiens d’embauche. Mais, il n’est pas rare de constater certains manquements à ce paragraphe du code du travail.

Si l’employeur se doit de respecter certaines obligations, le salarié a, lui aussi, des comptes à rendre à l’entreprise pour laquelle il travaille.

En premier lieu, en échange de la rémunération octroyée, le contrat de travail prévoit un ensemble de tâches précises et des horaires de travail précisés sur le contrat de travail ou dans la règlementation intérieure de l’entreprise. Ces deux obligations doivent être strictement respectées. D’autre part, le document liant l’employeur et le salarié comporte généralement des éléments propres au métier exercé, censés servir de base et qui, en aucun cas, ne peuvent subir de transgressions. Les manquements au règlement intérieur et aux consignes de sécurité ne sont pas admis non plus.

J’interviens aussi bien à la demande des employeurs que des salariés. Le droit du travail est en constante évolution et une mise à jour régulière est obligatoire, pour servir au mieux les intérêts de chacun. Mon expérience et mes remises à niveau assidues me donnent toute la légitimité pour prendre en charge ces dossiers souvent pointus. Si les procédures de conciliation n’aboutissement pas, je vous accompagne et vous défend devant le Conseil des Prud’hommes ou devant la Cour d’Appel.